Résidence artistique : l'artiste CanB à l'église de Champaubert

Lauréate de l'appel à projet de résidence artistique lancé le 1er février 2021 par l'EPTB, CanB s'est installée dans l'église de Champaubert.

Publié le

-68% :

Ce ne sont pas des super soldes mais le nom de l'œuvre que l'artiste CanB va réaliser cet été lors d'une résidence dans l'église de Champaubert au bord du lac de Der qui se déroulera en deux étapes:

  • Du 20 juillet au 18 août : elle créera "– 68%". Le public pourra visiter l'église et la voir à l'œuvre. .
  • Du 20 septembre au 16 octobre : le matin elle animera les ateliers avec les enfants. L'après-midi, elle créera l'œuf et son nid dans l'église qui sera ouverte au public lorsqu'elle sera présente.

Cette plasticienne engagée utilise des canettes, qu'elle ramasse un peu partout, pour alerter sur l'état de la planète et en particulier, ici, sur la biodiversité.

"Tout le monde est au courant de l'effondrement de la biodiversité mais les chiffres en eux-mêmes ne parlent pas; l'œuvre que je crée veut rendre visuel un chiffre alarmant : en moins de 50 ans,  68% des populations de vertébrés ont disparu d'Europe".

Son projet, choisi parmi 50 par l'EPTB Seine Grands Lacs, est de réaliser une grue cendrée, oiseau emblématique du Der, en canettes mais dont il ne reste que 32%.

"Lorsque j'ai travaillé la photo en effaçant progressivement des parties, je me disais régulièrement que je ne pouvais pas en retirer plus mais Il m'en restait toujours trop. Quand j'avais effacé 55% de la grue, je devais en retirer encore 13 %. Cela semblait impossible. Au final, on a l'impression qu'il ne reste qu'un squelette."

Pourtant CanB reste optimiste. Dans la deuxième partie de résidence, elle créera, toujours en canettes, un œuf de 1 mètre 70 de long pour parler de l'espoir que la nature parviendra à se régénérer, … si l'Homme lui en laisse le temps.

Elle travaillera en atelier avec des enfants de Montier en Der et de Saint-Dizier qui recréeront les 68% disparus avec d'autres types de déchets. Lors de la restitution, mi octobre, les enfants viendront symboliquement reconstruire la grue :

"Mon plus grand espoir réside dans nos enfants, ce sont eux qui pourront faire évoluer la société dans le bon sens ; ce monde est avant tout le leur !".

Le lac du Der au congrès Mondial de la Nature

CanB veut aussi toucher les décideurs du monde entier. Elle présentera "– 68%" au Congrès Mondial de la Nature de l'UICN, l'organisme de l'ONU en charge de la biodiversité. Il aura lieu début septembre à Marseille et de nombreux chefs d'états ou de gouvernements devraient y être présents. Peut-être que cette petite goutte d'eau poussera les dirigeants du monde à prendre les bonnes décisions ?

"Notre premier devoir d'êtres humains est de laisser aux générations futures un monde viable."