Bulletin hydrologique mensuel février 2021

Le 1er février, les lacs-réservoirs totalisaient un volume de 442 millions de m³ (55 % de la capacité normale de stockage), supérieur de 40 millions de m³ à l’objectif théorique et à l’objectif de gestion suite à l’écrêtement d’un pic de crue.

Publié le

Le cumul moyen de précipitations de février enregistre des valeurs inférieures aux normales saisonnières d’en moyenne 20 à 30 %, sur tous les bassins amont. L’épisode pluvieux de début février fait suite à un mois de janvier excédentaire en précipitations sur le bassin de la Seine ayant pour conséquence un indice d’humidité des sols élevé. Un épisode de crue est observé entre la fin du mois de janvier et le début du mois de février, entièrement écrêté par les lacs-réservoirs.
Pour cet épisode de crue, les lacs ont dérivé l’excédent de débit, conformément aux règles de gestion, permettant de maintenir un débit stabilisé à l’aval. Le stockage associé à cet épisode de crue sur le mois de février correspond à un volume de 161 millions de m³ (entre le 1er et le 12 février). Le maximum de remplissage a été observé le 12 février avec 603 millions de m³.
Le 1er mars, les lacs-réservoirs totalisent un volume de 595 millions de m³ (74 % de la capacité normale de stockage), supérieur de 9 millions de m³ à l’objectif théorique et à l’objectif de gestion.

Télécharger le bulletin complet