Stage

Intégration de l’adaptation au changement climatique dans les diagnostics de vulnérabilités

Intégration de l’adaptation au changement climatique dans les diagnostics de vulnérabilités

 

 

Publié le

Contexte du stage

Seine Grands Lacs agit au niveau du bassin versant amont de la Seine.
En tant qu’établissement public territorial de bassin, Seine Grands Lacs a pour objectif de gérer le risque lié aux inondations dans le bassin de la Seine, de soutenir le débit de la Seine et ses affluents pendant la saison sèche, d’agir pour la réduction de la vulnérabilité face aux inondations, d’assurer le conseil, l’animation et la coordination auprès des collectivités du bassin, d’anticiper les changements climatiques et protéger l’environnement.
La cellule d’accompagnement, sous la direction de l’Appui aux Territoires, est le résultat d’une convention de partenariat fondée sur les obligations des collectivités à agir en fonction de leurs compétences respectives :

  • L’appui à la mise en œuvre d’un diagnostic de vulnérabilité territoriale aux inondations (mission 1 de la Cellule d’accompagnement) ;
  • L’accompagnement à la mise en œuvre du Décret digues du 12 mai 2015 inondations (mission 2 de la Cellule d’accompagnement) ;
  • L’appui méthodologique et la formation des collectivités à la gestion de crise inondations (mission 3 de la Cellule d’accompagnement).

Objectif du stage

Dans le cadre de la Cellule d’accompagnement portée par Seine Grands Lacs, résultant d’une « convention de partenariat relative aux missions d’animation, de coordination, d’information et de conseil », il convient d’améliorer la façon dont les changements climatiques sont abordés dans les diagnostics territoriaux de vulnérabilité aux inondations.
Au cours de l’été, nombre de cours d’eau français voient leur débit baisser, parfois jusqu’à l’assèchement complet (assecs). Ces étiages, d’origine naturelle, sont souvent amplifiés par les activités humaines (irrigation, alimentation en eau potable…). Sur le bassin amont de la Seine, les sécheresses frappent moins les esprits que les inondations. En effet, l'action déterminante des lacs-réservoirs maintiennent un plan d'eau relativement constant sur les cours d'eau régulés et les usages associés (environnementaux et économiques). Pour autant, la surveillance et la compréhension de ces étiages sont aujourd’hui un enjeu fort pour les pouvoirs publics, à la fois pour mieux réguler les usages en période sèche et aussi pour limiter les impacts sur la faune et la flore aquatiques.
Les inondations par ruissellements, quant à elles, sont relativement peu étudiées et ne font pas l’objet de cartographie officielle comme pour les débordements de cours d’eau (notamment celles des PPRi ou des ZIP-ZICH produites par l’État). Les collectivités territoriales du bassin amont de la Seine ne disposent aujourd’hui que de peu d’éléments pour déterminer les zones à risques et orienter les stratégies de prévention dans le cadre des projets d’aménagement urbain. Pour pallier aux difficultés de constitution et/ou d’accès aux données de ruissellement, Seine Grands Lacs a utilisé les cartes issues du modèle développé par la Caisse Centrale de Réassurance.

Travail attendu

Le travail attendu concerne 3 volets :

  • Amélioration du guide méthodologique :

- Intégration d’un volet recensement des ouvrages présents sur le territoire
- Intégration de la question de l’étiage
- Approfondissement de l’aspect ruissellement

  • Rédaction d’un CCTP type intégrant les données du guide méthodologique
  • Accompagnement des partenaires pour les actions inscrites dans le cadre des Programmes d'Actions de Prévention des Inondations (PAPI) ou des Programmes d’Études Préalable (PEP) sur les notions d’étiage et de ruissellement en synergie avec les chefs de projets associés.

Le stagiaire travaillera à l’échelle du périmètre de reconnaissance de Seine Grands Lacs et prioritairement sur les territoires des partenaires de la Cellule d’accompagnement.

Profil recherché

  • Master 2 en géographie
  • Permis B souhaité

Expériences et compétences

  • Connaissances réglementaire et technique dans les domaines de la prévention des inondations ;
  • Capacité d'analyse, de synthèse et de rédaction ;
  • Maîtrise des logiciels de géomatique et de bureautique

Informations complémentaires

  • Localisation administrative : EPTB Seine Grands Lacs, 12, rue Villiot – 75012 PARIS ou 28, boulevard Victor Hugo – 10000 TROYES
  • Amplitude hebdomadaire : 35 heures
  • Durée du stage : 4 à 6 mois (mars-août 2023)
  • Maître de stage : Janique VALY, Chargée de la prévention des inondations par l’évaluation de la vulnérabilité territoriale - Tel 06.23.24.86.18 – Courriel
  • Gratification de 3.90€ de l’heure selon la réglementation en vigueur + chèques déjeuner
  • Lettre de candidature et CV, à adresser à Courriel