chargé-e de prévention des inondations par la valorisation et la restauration des zones d'expansion des crues - volet agricole

L'EPTB Seine Grands Lacs (Etablissement public territorial de bassin – Syndicat Mixte) agit à l'échelle du bassin versant amont de la Seine sur un territoire de 44.000 km2. Il facilite et coordonne l'action publique des collectivités territoriales sur l'ensemble du territoire à travers ses missions :

Gestion de 4 lacs-réservoirs qui permettent de :
Limiter le risque inondation sur le bassin de la Seine en en écrêtant les crues ;
Soutenir le débit des rivières pendant la saison sèche
Assurer un rôle de conseil, d'animation et de coordination auprès des collectivités du bassin (Programmes d’Actions de Prévention des Inondations, Episeine…)
Protection de l’environnement et de la biodiversité (sensibilisation, actions de préservation, de gestion et de valorisation de la biodiversité)

Publié le

Contexte

Le rapport sur l’hydrologie de la Seine de novembre 2016 remis au Premier ministre précise que la pluviométrie moyenne sur le bassin de la Seine est de 820 mm par an. Cela représente un volume moyen annuel de précipitations de 36 milliards de mètres cubes d’eau sur le bassin amont de la Seine quand le volume de stockage des 4 lacs réservoirs de Seine Grands Lacs s’élève à 805 millions de mètres cubes. Par ailleurs, le rapport estime que sur la base d’une hauteur d’eau de 1 mètre, le volume stocké dans les vallées alluviales du bassin de la Seine serait de 1,5 milliard de mètres cubes d’eau. Il précise également que les zones humides en bon état de fonctionnement ne représentent seulement que 2,6 % de la surface des corridors fluviaux soit seulement 214 km2 sur les 65 000 km2 du bassin versant de la Seine.

Fort de ce constat, Seine Grands Lacs s’est engagé à porter une action concernant la valorisation, la restauration et la gestion des zones d’expansion des crues[1] (ZEC) du bassin amont de la Seine[2]. Celle-ci émane de l’action 4.1.2 du Programme d’actions de prévention des inondations (PAPI) de la Seine et de la Marne franciliennes (2014-2020) portée par Seine Grands Lacs. Elle est complétée par l’action 1.1 du contrat de partenariat pour l’adaptation du territoire au changement climatique signé entre Seine Grands Lacs et l’Agence de l’eau Seine-Normandie le 27 février 2018.

Cette action intègre trois volets :

  1. Le développement d’un outil cartographique (SIG) qui permet l’identification, la caractérisation et la hiérarchisation des ZEC en fonction de leur volume de stockage, de leur potentiel de reconnexion avec le cours d’eau, des capacités des structures locales à mettre en œuvre des projets, etc. ;
  2. La mise au point de méthodologies pour aller vers une agriculture résiliente, pour le financement (des travaux, des indemnisations de sur-inondation, de paiements pour services environnementaux…), pour l’intégration des ZEC dans l’urbanisme et pour la réalisation d’opérations expérimentales ;
  3. La co-construction en concertation avec l’ensemble des parties prenantes, de projets de territoire

pour la prévention des inondations autour de la valorisation des ZEC.

Le ou la chargé(e) de mission vient renforcer l’équipe dédiée sur le second volet de l’action tout en étant intégrée à l’ensemble de la démarche. Ainsi, il ou elle travaillera en étroite collaboration avec les services des Chambres d’agriculture, partenaires de Seine Grands Lacs et l’équipe SIG de Seine Grands Lacs.

Il ou elle aura donc pour principale mission d’analyser les opérations expérimentales, sélectionnées par Seine Grands Lacs dont principalement la démarche Eau et Agriculture Durable du Chatillonnais engagée par l’EPAGE SEQUANA et la Chambre d’agriculture de la Côte d’Or, l’implantation de culture de Sylfie en zone inondable menée par le Syndicat de la Vanne (Yonne) et les travaux de l’Observatoire des terres agricoles inondées de la Chambre d’agriculture de la région Ile-de-France.

Sur le territoire pilote de la Bassée situé en Seine-et-Marne, sélectionné par l’Observatoire des terres agricoles inondées (CARIdF), ces analyses viseront à examiner les diagnostics de vulnérabilité des exploitations agricoles, les modèles économiques agricoles (de l’exploitation à la filières), les systèmes assuranciels et le contexte juridico-administratif des outils mobilisables (protocole de sur-inondation, Obligations réelles environnementales, etc.). 

Complémentaire à l’outil stratégique d’aide à la décision pour les collectivités, développé par Seine Grands Lacs, ces recherches visent à définir et préciser le contexte global d’exposition des activités agricoles aux risques naturels majeurs de type inondation et étiages et formuler des recommandations opérationnelles pour une agriculture résiliente et une relation efficiente et durable de la profession agricole avec les collectivités locales.

Fonction

Chargé(e) du développement de la démarche de valorisation des zones d’expansion des crues (ZEC).

Le poste est situé dans la dynamique et créative équipe de la Direction de l’appui aux territoires chargée, en outre, de la mise en œuvre de 6 programmes d’actions de prévention des inondations (PAPI), du Contrat de partenariat avec l’Agence de l’Eau Seine Normandie pour l’adaptation au changement climatique du bassin amont de la Seine.

Venez nous aider à mettre en œuvre l’une des actions phares de Seine Grands Lacs et notamment faire vivre un grand réseau d’acteurs publics et privés, partenaires de l’action. Vous travaillerez au sein d’un collectif agile, convivial, solidaire et bienveillant dans une ambiance studieuse et innovante.

Contexte hiérarchique

Sous la responsabilité de la cheffe de projet chargée de prévention des inondations par la valorisation et la restauration des zones d’expansion des crues.

Objectifs et missions :

Sur les territoires sélectionnés, le chargé de mission devra :

  • Conduire les diagnostics de vulnérabilité des exploitations agricoles en lien avec le prestataire
  • Expertiser les pratiques agricoles en fonction de leur exposition et leur vulnérabilité aux évolutions climatiques
  • Expertiser les filières d’économie agricoles impliquées sur le territoire pilote et les futures filières potentielles et proposer des orientations,
  • Examiner les systèmes assuranciels et leur comptabilité avec les régimes agricoles locaux, nationaux et européens (PAC), et proposer des améliorations
  • Proposer des recommandations pour une relation efficiente et durable entre les exploitants agricoles et les collectivités locales.

Au sein de l’équipe dédiée :

  • Contribuer au développement de l’outil numérique d’identification, de caractérisation et de hiérarchisation des ZEC menée dans le cadre de la thèse en cours,
  • Assurer le suivi technique et administratif des projets
  • Contribuer au secrétariat et l’information du comité de pilotage sur l’état d’avancement de l’animation, et proposer des actions à réaliser,
  • Contribuer à la rédaction du bilan et le rapport annuel d’activité,

 

Au sein de la Direction de l’appui aux territoires : Participer et contribuer aux missions transversales de la Direction de l’appui aux territoires (suivis administratifs et financiers, coordination avec la cellule d’accompagnement, organisation de colloques et séminaires (InterPAPI), alimentation du Centre de ressources EPISEINE, échanges techniques avec la Direction de la Bassée et de l’Hydraulique, la Direction des Aménagements hydrauliques, les services de la Direction générale en charge des ressources et la Direction de la Communication).

Management : aucun

Affectation :

  • Direction de l’appui aux territoires – 28, boulevard Victor Hugo – 10000 TROYES

Profil du candidat et formation souhaitée

  • Ingénieur ou attaché territorial (catégorie A)
  • Bac +3 minimum en géographie-environnement-agriculture, géomatique appliquée à l’Environnement, gestion des risques d’inondation, aménagement du territoire

Expériences et compétences

  • Connaissances réglementaires et techniques dans les domaines environnementaux et agricoles et de la gestion du risque inondation. Vous justifierez d’une expérience en collectivité territoriale en relation avec la fiche de poste
  • Expérience en géomatique obligatoire (QGIS et/ou ArcGIS)
  • Expérience en management de projet
  • Connaissance du fonctionnement des collectivités territoriales
  • Connaissance des procédures de gestion foncière en lien avec l’agriculture
  • Connaissance de la commande publique

Qualités requises

  • Aptitudes relationnelles et de travail en réseau multi acteurs (publics, privés, associatifs)
  • Capacité d’écoute, de reformulation, d’argumentation, humilité et abnégation
  • Capacité d'analyse, de synthèse et de rédaction
  • Rigueur et Organisation
  • Autonomie
  • Maîtrise des logiciels de géomatique et de bureautique.

Moyens techniques

  • Poste bureautique portable, téléphone portable
  • Véhicule de service en pool

Particularités

  • Permis B indispensable, déplacements sur le périmètre de reconnaissance de l’EPTB Seine Grands Lacs

Rémunération

  • Statutaire, RIFSEEP
  • Prestations sociales (CNAS) + chèques déjeuner
  • Participation au financement des contrats de mutuelles labellisées et prévoyance (contrat de groupe)
  • Horaires variables, télétravail possible 1 à 2 jours/semaine

 

Poste à temps plein à pourvoir dès que possible

Merci d’adresser votre candidature avec CV et lettre de motivation avant le 5 février 2023 à :

M. le Président de l’EPTB Seine Grands Lacs

Direction des Ressources Humaines

12, rue Villiot

75012 PARIS

ou Courriel

Pour tout renseignement, vous pouvez contacter :

Mme Virginie LAURENT, Cheffe de projet chargée de prévention des inondations par la valorisation et la restauration des zones d’expansion des crues au 03.25.77.70.03

 

 

 

[1] Espace naturel ou aménagé où se répandent les eaux lors du débordement des cours d'eau dans leur lit majeur (source : http://www.glossaire.eaufrance.fr/fr)

[2] Soit sur les 44 000 km² du périmètre d’intervention de Seine Grands Lacs