Presse

Les poissons du canal d'amenée Seine sauvegardés des travaux

Vous êtes ici
19/06/2015 Presse

Mesnil-Saint-Père, le 19 juin 2015  – Dès lundi 22 juin, les poissons qui s’ébattent dans le canal d’amenée du lac d’Orient vont bénéficier d’une mesure de sauvegarde afin de les préserver de la mise à sec du dit canal nécessaire à la réalisation des travaux d’entretien. Mesure environnementale étroitement liée à la réhabilitation du canal d’amenée Seine (2011-2016), ce sera ainsi la cinquième pêche de sauvegarde réalisée dans ce cadre. L’opération mobilisera les équipes de professionnels pendant toute une semaine.

Vie du canal au fil des saisons et au gré des travaux

Le canal d’amenée Seine est un organe essentiel au fonctionnement du lac-réservoir : en hiver et au printemps, il permet de capter les eaux de la Seine pour les amener et les stocker dans le lac  afin de réduire le risque inondation.  Il est donc impératif de le maintenir en fonctionnement tous les ans malgré les travaux conduits chaque été depuis 2011 et jusqu’en 2016.

Le canal est ainsi rempli et vidé chaque année, selon les nécessités de l’exploitation du lac-réservoir Seine et des travaux de réhabilitation.

Accompagnement environnemental des travaux

Chaque année des opérations de sauvetage piscicole sont programmées dans le cadre des mesures environnementales accompagnant les opérations de travaux. Lorsque le canal est remis en service à la fin de l’été, les volumes d’eau provenant de la Seine apportent avec eux leur lot de poissons. Ces derniers, avant la mise à sec pour travaux, doivent être récupérés et transférés soit à la Seine soit dans le lac-réservoir en fonction de la nature des espèces.

Un suivi de la qualité des eaux est effectué pour s’assurer des bonnes conditions de vie des organismes aquatiques. Chaque matin, la température de l’eau, la disponibilité en oxygène et un ensemble de paramètres sont vérifiés pour savoir s’il n’y a pas eu de dégradation. En cas de problème, il est possible d’amener de l’eau fraîche du lac-réservoir ou de la Seine.

Quelle quantité de poissons sauvegardée ?

La quantité de poisson sauvegardée chaque année est une surprise.

  • 2011 : 8 817 kg de poissons pêchés. Il s’agissait de la première pêche depuis 20-30 ans du canal après sa mise en service
  • 2012 et 2013 : 14 tonnes et 21 tonnes de poissons pêchés. Ces importants volumes s’expliquent par les épisodes de crues printanières. Pour « prendre » la crue, il a été nécessaire d’ouvrir les vannes à l’extrémité du canal où se réunissent les carpes après la fraie. Elles se sont engouffrées dans le canal et ont été piégées après la fermeture des vannes.
  • 2014 : 773 kg de poissons recueillis. Pas de crue printanière, donc seuls les poissons d’hiver ont été pêchés.
  • 2015, il est probable d’avoir un tonnage proche de 2012 et 2013 en raison de la crue de printemps.

Rendez-vous presse :

Lundi 22 juin, avec Pascal Goujard, directeur de l’appui aux territoires (Tel : 06 11 76 87 05)

Mardi 23 juin, à partir de 8h30 avec Dominique Amon-Moreau,chef du service « directive cadre sur l’eau » (tel : 06 09 58 26 19)