SYNTHESE DE L’EPISODE DE CRUE OBSERVE SUR LA MARNE ET L'ACTION DU LAC-RESERVOIR MARNE

Vous êtes ici
07/02/2018 Inondation Partager
SYNTHESE DE L’EPISODE DE CRUE OBSERVE SUR LA MARNE ET L'ACTION DU LAC-RESERVOIR MARNE
La pluviométrie intense du mois de janvier a représenté l’équivalent de deux à trois mois de pluie s’abattant sur l’ensemble du bassin versant de la Seine et de la Marne en deux épisodes majeurs qui se sont succédés très rapidement.
En amont du lac-réservoir Marne, les débits atteints correspondent à des crues de période de retour 10 ans à 20 ans.
 
Le volume total stocké par le lac-réservoir Marne (lac du Der) lors de ces deux épisodes de crue a atteint près de 250 millions de m3, et a abouti au remplissage du lac à 95%. Mais le lac-réservoir n’a pas été saturé par l’événement : il a pu maintenir des prélèvements culminant à 300 m³/s le 24 janvier au plus fort de la crue.
L’effet de ces prélèvements a été sensible sur les niveaux de la Marne à Gournay au plus fort de la crue, avec un abaissement des niveaux d’eau calculé entre 60 et 75 cm sur la pointe de crue (compte tenu de temps de propagation de 7 à 10 jours entre le lac et la région parisienne).
 
La période de retour de cet évènement est estimée de 20 à 50 ans à Gournay, mais son ampleur reste inférieure à celle des crues historiques de 1983, 1955 ou 1910.
Le 4 février, le volume restant dans la retenue pour le stockage des crues est de 29 millions de m3 (5% de la capacité). Un déstockage a été amorcé sous un débit limité ne conduisant pas à une augmentation des débits en aval, ceci afin de recréer la capacité d’écrêtement du lac-réservoir en cas d’arrivée d’une nouvelle crue.
 
Laisser un commentaire

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour laisser un commentaire