Seine Grands Lacs poursuit sa coopération avec la Chine

Vous êtes ici
19/12/2016 Vie de l'EPTB Partager
Seine Grands Lacs poursuit sa coopération avec la Chine

L’EPTB Seine Grands Lacs a initié, depuis plusieurs années déjà, des actions de coopération technique avec différents partenaires chinois. Ces dernières se font sous l’égide de l’Office international de l’eau et en collaboration étroite avec l’Agence de l’eau Seine-Normandie.

Des échanges périodiques ont lieu en vue de développer une approche de gestion intégrée des ressources en eau sur le bassin du fleuve Hai où des ouvrages hydrauliques de grande ampleur ont été construits pour faciliter l’approvisionnement en eau de grandes villes comme celle de Tianjin, une agglomération de 15 millions d’habitants au sud-est de Pékin. Dans ce cadre, une délégation composée de représentants de différents organismes en charge de la gestion des ressources en eau et des ouvrages hydrauliques pour le secteur de Tianjin est venue passer une journée sur le lac-réservoir Seine, le 24 novembre dernier, afin de mieux comprendre le fonctionnement de nos ouvrages. Lors de ces échanges techniques, ce sont la gestion environnementale de nos ouvrages et la manière dont sont gérées les prises d’eau et les restitutions en rivière de manière à minimiser les impacts écologiques sur les milieux naturels qui ont particulièrement intéressé nos partenaires chinois.

Quelques jours plus tard, c’est une seconde délégation chinoise que l’EPTB a reçu dans ses locaux pour une nouvelle séance de travail et d’échanges. Venant cette fois de Pékin et composée notamment de représentants de l’Autorité de l’eau de Pékin et du bureau en charge de la maîtrise des inondations et des sécheresses, cette délégation qui a eu aussi des échanges avec d’autres partenaires dont le SIAAP, est notamment préoccupée par les questions liées au ruissellement urbain et à la pollution chronique de certains cours d’eau. À cette occasion, un mémorandum de coopération a été signé le 8 décembre dernier entre l’Autorité de l’eau de Pékin, l’EPTB Seine Grands Lacs, le SIAAP et l’Office international de l’eau afin de préciser le cadre des échanges techniques envisagés dans les trois ans à venir. Les échanges devraient porter en particulier sur les questions de prévention des inondations en site urbain dense, vaste programme en perspective…

Laisser un commentaire

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour laisser un commentaire