L’ultime tranche de réhabilitation du canal d’amenée Seine perturbée par les crues de printemps

Vous êtes ici
11/07/2016 Travaux Partager
L’ultime tranche de réhabilitation du canal d’amenée Seine perturbée par les crues de printemps

La pluviométrie exceptionnelle du mois de mai sur le bassin amont a nécessité, afin d’écrêter la crue :
La réouverture du canal en vidange depuis le début du mois. Le démarrage du chantier a dû être décalé de quelques semaines.

La dernière phase de l’important chantier de réhabilitation du canal d’amenée Seine qui achemine l’eau du fleuve vers le lac d’Orient se réalise en 2016. Débuté en 2011, ce chantier a été réalisé en plusieurs tranches, toutes exécutées pendant la saison sèche pour permettre le fonctionnement du chenal par lequel transitent les prises d’eau en hiver et au printemps.
Le dernier tronçon traité en rive droite et rive gauche se situe à l’aval de ce canal, à proximité immédiate du déversoir d’extrémité. Il comprend notamment dans son linéaire un pont, celui de la RN 19 dont les murs de soutènements devront être démolis et reconstruits.

La réalisation des travaux nécessite que le canal soit vide et donc qu’il soit vidangé de manière progressive.
Cette vidange avait débuté le 2 mai et devait prendre fin le 30 juin.
Mais les fortes précipitations survenues entre le 22 et le 30 mai entrainant une hausse importante du débit de la Seine sont venues perturber le calendrier des travaux.
En effet, afin d’écrêter la crue et protéger l’agglomération troyenne à l’aval, la prise d’eau en Seine, a du être rouverte le 31 mai entrainant ainsi le remplissage complet du canal d’amenée.

Les conditions météorologiques des semaines suivantes ont provoqué le maintien de débits importants à l’amont obligeant à poursuivre les prise d’eau jusqu’au 21 juin. Le 22, l’ouvrage de prise a été de nouveau fermé et la seconde vidange du canal d’amenée a pu débuter. La vitesse de vidange a été arrêtée à 12cm/jour, ce qui devrait permettre de vider entièrement le canal d’ici le 15 aout.

Le temps d’intervention pour la réalisation des travaux a ainsi été réduit de 6 semaines. Afin d’être en capacité de réaliser la totalité des travaux cette année et permettre un fonctionnement normal au début de la période humide, les entreprises prestataires devront augmenter les cadences de travail.

La pêche de sauvegarde destinée à préserver le cheptel piscicole, initialement prévue à partir du 20 juin, se déroulera finalement du 3 au 7 aout.

Le redémarrage des prises d’eau en Seine à l’automne sera vraisemblablement décalé du 15 novembre au 1er décembre 2016.

Laisser un commentaire

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour laisser un commentaire