L'avancement du projet

Les études techniques

Acquisition de photos aériennes

En 2017, afin de disposer de photos aériennes récentes du secteur d’étude de la Bassée, une prestation de prise de photographies aériennes par drone a été menée par Odyssée communication.
Ces photos permettront notamment de réaliser, dans le cadre de l’étude d’impact, des photomontages du projet.
En complément, des sphères à 360° ont été réalisées et sont visualisablesen cliquant sur ce lien : v360.fr/eptb/vv-bassee.html

Étude foncier, usages

Afin de connaître de manière précise les usages, les propriétaires du site pilote et préparer l’élaboration d’une stratégie foncière adaptée aux attentes locales, une étude spécifique a été confiée au groupement SAFER/SYSTRA et SAJE courant 2016. Les principaux propriétaires du site pilote ont été rencontrés afin d’identifier les aménagements et usages présents sur leur propriété. En complément, un questionnaire a été envoyé à l’ensemble des propriétaires du site pilote.
90 % de la superficie du site a pu être analysée dans le cadre de cette étude.

 
Informations générales sur le site pilote
Nombre de propriétaires 81
Nombre de parcelles 626
Taille moyenne des parcelles (en m²) 6 410
Superficie totale concernée par le projet (ha) 400

 

Parmi les usages identifiés sur le site du projet, une majorité de plans d’eau est aménagée pour la pratique de loisirs privés.

 

Bathymétrie, topographie 

Afin de connaître la topographie, un relevé aéroporté a été réalisé en 2015. Ce dernier sera complété par des levés terrestres et des levés des plans d’eau et des cours d’eau aux alentours.

 

Suivi hydrogéologique

Afin de mieux appréhender les effets du remplissage de l’ouvrage sur le niveau des eaux souterraines, Seine Grands Lacs a mis en œuvre un réseau piézométrique dès 2002, actualisé en 2016 puis en 2017 avec l’installation de nouveaux points de mesure, notamment au sein du site pilote. Ces appareils permettent de mesurer le niveau de ces nappes. Le réseau est ainsi constitué de plus 120 piézomètres dont 40 équipés de capteurs permettant de suivre le niveau des nappes de manière continue. Des échelles limnimétriques, permettant de suivre les niveaux d’eau au sein de l’Auxence, de la Seine et de quelques plans d’eau, complètent le dispositif. En complément, la qualité des eaux est étudiée sur une dizaine de stations. Ces analyses expriment l’état physicochimique des eaux superficielles et souterraines.

Échelle limnimétrique-Chatenay (E3)

 

 

 

Inventaires écologiques

Si des inventaires écologiques ont permis de sélectionner l’emplacement du site pilote de la Bassée en 2014, les investigations écologiques se sont poursuivies en 2016 sur le site pilote, des sites potentiels de valorisation écologique ainsi que l’emprise globale du projet d’aménagement de la Bassée. Ainsi, des inventaires floristiques et faunistiques (piscicoles, oiseaux, mammifères, reptiles, papillons, libellules…) ont été effectués par les bureaux d’études Écosphère et Hydrosphère, permettant de caractériser les enjeux écologiques. Le résultat de ces deux phases de prospection constitue l’état initial de l’environnement, l’état de référence des milieux avant aménagement. Par ailleurs, ces inventaires ont montré que les milieux prospectés évoluaient peu, tout en constatant une légère banalisation des espèces du fait de l’absence de gestion.