Les gendarmes au secours de la biodiversité

Vous êtes ici
09/08/2019 Environnement Partager
Les gendarmes au secours de la biodiversité

L’équipe de la gendarmerie de la brigade nautique de Dienvillle est venue épauler les agents de l’EPTB pour effectuer des prélèvements de sédiments dans le fond du lac de la forêt d’Orient.

Cette intervention s’inscrit dans le cadre d’un programme de recherche conduit conjointement par le muséum national d’histoire naturelle et l’EPTB Seine grands lacs afin de mieux comprendre le fonctionnement du phytoplancton (base de nourriture pour les poissons) dans les grands lacs de Champagne .

Parmi les différentes espèces de phytoplancton, un groupe est particulièrement suivi, il s’agit des cyanobactéries dont certaines d’entre elles peuvent libérer des toxines.

Dans cette étude, il s’agit de savoir quelles sont les espèces de présence (non toxique et toxique) comment elles se comportent dans la colonne d’eau du lac (en surface, en profondeur) et les facteurs déterminants leur apparition (qualité chimique de l’eau).

Afin de connaître celles potentiellement présentes dans le fond du lac, les gendarmes sont allés récupérer des échantillons à 16 m de profondeur. Ils seront congelés et acheminés au muséum pour analyse. En parallèle, les agents, en charge du suivi de la qualité des eaux ont effectué des analyses d’eau pour mieux connaître l’environnement dans lequel elles évoluent (conditions de température, teneur en phosphore). Ces 2 dernier paramètres sont déterminants dans le développement des cyanobactéries.

Laisser un commentaire

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour laisser un commentaire