Inauguration du démarrage des travaux de prolongement de la digue de Sartrouville sur la commune de Montesson

Vous êtes ici
10/01/2019 Travaux Partager
Inauguration du démarrage des travaux de prolongement de la digue de Sartrouville sur la commune de Montesson

Jeudi 10 janvier 2019, le Président MOLOSSI a été invité à l’inauguration des travaux de la digue de La Borde à Montesson, dans les Yvelines, aux côtés de Gérard Larcher, Président du Sénat, Pierre Bédier, Président du Conseil départemental des Yvelines, Patricia Blanc, directrice de l’Agence de l’eau Seine-Normandie, Huguette Fouché, conseillère régionale d’Ile-de-France, Jean-François Bel et Pierre Fond, respectivement maires de Montesson et de Sartrouville, et de Daniel Level, Président du Syndicat mixte d’aménagement, de gestion et d’entretien des berges de la Seine et de l’Oise (SMSO)

Ces travaux visent à prolonger de 700 mètres la digue de Sartrouville jusqu’à la commune mitoyenne de Montesson, dont le quartier de La Borde est régulièrement touché par les crues de la Seine. En 2016 et 2018, les inondations ont encore engendré de nombreux dégâts dans ce lotissement construit en bordure de rivière.

La réalisation de ce projet attendu depuis 20 ans, permettra d’atteindre un niveau de protection contre les crues d’occurrence trentennale de type 1955. Quelque 2000 personnes, une dizaine d’entreprises, diverses infrastructures et réseaux seront ainsi protégés. Une intégration paysagère de ces aménagements est également engagée.

Le Syndicat mixte d’aménagement, de gestion et d’entretien des berges de la Seine et de l’Oise (SMSO) a engagé cette action en tant que maître d’ouvrage, dans le cadre du Programme d’actions de prévention des inondations (PAPI) de la Seine et de la Marne franciliennes, porté par l’EPTB Seine Grands Lacs.

Le maire de Montesson a parallèlement engagé en mesure compensatoire, les travaux de création d’une zone humide en amont de la digue. C’est encore le SMSO qui assure la maîtrise d’ouvrage de ce projet, et toujours dans le cadre du PAPI de la Seine et de la Marne franciliennes, porté par l’EPTB Seine Grands Lacs.

Le cadre du PAPI a notamment permis de lever des financements de l’État et de l’Agence de l’eau, le coût global des deux projets s’élevant à environ 14 M€ HT.

« Ce projet qui doit être opérationnel en 2020 est exemplaire », se réjouit Frédéric MOLOSSI, Président de Seine Grand Lacs. « D’abord parce qu’il est le fruit d’une étroite collaboration entre l’État, les collectivités, l’Agence de l’eau, le SMSO et l’EPTB. Ensuite parce que parallèlement au prolongement de la digue, il prévoit la création d’une zone humide en secteur urbain, ce qui est formidable ! »

Nike Phantom Vision
Laisser un commentaire

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour laisser un commentaire