Evolution statutaire de l'EPTB, 1ère commission de préfiguration le 29 juin 2016

Vous êtes ici
08/07/2016 Vie de l'EPTB Partager
Evolution statutaire de l'EPTB, 1ère commission de préfiguration le 29 juin 2016

Afin de préparer son évolution statutaire, l’EPTB Seine Grands Lacs a mis en place une Commission de préfiguration de la gouvernance du futur syndicat mixte. La première réunion a eu lieu le mercredi 29 juin 2016 à Paris.

Présidée par Frédéric Molossi, elle a rassemblé des représentants de l’actuel Conseil d’administration  de l’EPTB ainsi que des élus des collectivités intéressées par le futur syndicat. Cette instance consultative a vocation à :
• préparer l’entrée de nouveaux membres dans le futur syndicat mixte (aux côtés des membres actuels de l’Institution),
• définir des orientations pour l’élaboration des futurs statuts,
• étudier les compétences et missions pouvant être assumées par l’EPTB,
• débattre des modalités de représentation des membres au Comité syndical du futur syndicat et de participation à ses dépenses.

L’EPTB souhaite ainsi initier la construction d’une nouvelle gouvernance pour une meilleure prévention des risques d’inondation et de sécheresse. Il propose pour cela de mettre son expérience, ses savoir-faire, son expertise au service de l’ensemble des collectivités du bassin versant. La prévention des inondations, le soutien d’étiage, le développement d’une politique environnementale sont des outils du développement local et durable. Ils sont l’expression des solidarités entre l’amont et l’aval, d’une solidarité entre Paris, sa métropole et les territoires de l’amont.

Lors de la réunion d’installation de la Commission, étaient représentées les actuelles collectivités membres de l’EPTB, ainsi que la Métropole du Grand-Paris, les Communautés d’agglomération du Grand-Troyes et de Saint-Dizier-Der-Blaise, les Départements de la Nièvre et de la Haute-Marne, le Syndicat mixte du bassin versant de l’Armançon (SMBVA), l’Entente Marne et le Syndicat mixte pour l’assainissement et la gestion des eaux du bassin versant de l’Yerres (SYAGE), la Préfecture de région et  l’Agence de l’eau Seine Normandie.
Les participants ont convenu que l’approche par bassin versant doit être la base d’une organisation et des cohérences d’actions à la hauteur de ces enjeux.
 

Laisser un commentaire

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour laisser un commentaire