Comment l’aménagement du territoire peut-il contribuer à une meilleure prévention des inondations ? (département 92)

Vous êtes ici
22/03/2016 PAPI Partager
Comment l’aménagement du territoire peut-il contribuer à une meilleure prévention des inondations ? (département 92)

Le Département des Hauts-de-Seine porte cinq actions dans le cadre du PAPI, dont l'action 7.3 visant à déplacer des ouvrages anti-crues et à les reconstruire en arrière des ouvrages initiaux pour les éloigner du lit majeur de la Seine. Le projet présenté consiste à aménager les berges de Seine sur un linéaire de 4,2 km, soient 20 hectares, comprenant les espaces publics attenants et l’axe routier (RD 7).

En termes d'objectifs, un premier enjeu est l'amélioration de la protection contre les crues dans une zone très vulnérable aux inondations où il convient de préserver la zone d'expansion de la crue, voire de l'augmenter par le déplacement d'ouvrages. A ce titre, l'ancien mur anti-crues est remplacé par une nouvelle protection écartée de la Seine, créant un accroissement de la zone d'expansion de la crue et l'aménagement d'espaces verts pour le public, une opération de translation nécessitant notamment la déconstruction d'immeubles en bordure de l'ancienne route, une maîtrise foncière et le relogement des populations. Un autre objectif est de rendre la Seine aux habitants par la création de promenades et espaces verts, en limitant également les stationnements côté Seine. La volonté du Département est aussi de reconquérir les espaces en bordure du fleuve à partir du développement de techniques de génie végétal qui conforteront aussi les berges. Le coût des aménagements de 3,2 M€ ne fera pas l'objet de subventions du PAPI pour des raisons de programmation, le Département ayant dû lancer l'opération avant la labellisation ; le coût global de l'opération est de 190 M€. Point de précision, ce projet de nouvelles murettes est couplé au fonctionnement d'une station de pompage et de lutte contre les crues qui permet de réguler les flux entrants d'eau, y compris en période de crue (jusqu'à la crue de 1924), dans le collecteur de quai situé sous la nouvelle voirie.

Laisser un commentaire

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour laisser un commentaire